Membranes filtrantes

Selon la nature de votre échantillon et le type d'analyse à laquelle vous souhaitez opérer, sélectionnez minutieusement votre membrane filtrante : elles sont déclinées en différents matériaux, porosités et diamètres. Non stériles ou stériles, blanches ou noires, unies ou quadrillées, les membranes filtrantes filtraTECH sont compatibles de tous les systèmes de filtration (unité de filtration, rampe filtrante sous vide...).

Membranes filtrantes  Il y a 9 produits.

Résultats 1 - 9 sur 9.
  • Composées d’acétate de cellulose pure modifiée, ces membranes ont une filtration élevée (naturellement hydrophiles) et présentent une bonne stabilité thermique et une très faible fixation des protéines. Elles sont donc idéales pour la biologie, les échantillons aqueux et la filtration de protéines ou d’enzymes.

  • Naturellement hydrophiles, les membranes en polyamide (ou nylon) sont recommandées pour les échantillons aqueux, alcalins ou organiques et la filtration d’échantillons HPLC pour leur résistance chimique aux solutions alcalines.

  • Composé d’acétate de cellulose pure et de nitrate de cellulose, les membranes en esters de cellulose mixtes (naturellement hydrophiles) ont une capacité d’absorption élevée et sont mécaniquement stables. Elles sont donc idéales pour les analyses en microbiologie, le comptage de particules ou la pré-filtration et la clarification des échantillons.

  • Composé d’acétate de cellulose pure et de nitrate de cellulose, les membranes en esters de cellulose mixtes (naturellement hydrophiles) ont une capacité d’absorption élevée et sont mécaniquement stables. Elles sont donc idéales en microbiologie pour le comptage de particules, la culture microbienne...

  • Hydrophiles et chimiquement résistantes aux solvants organiques, les membranes filtrantes en polycarbonate sont plus efficaces en termes de débit grâce à leur structure asymétrique. Elles présentent une grande stabilité chimique et thermique et sont appropriées pour les analyses au microscope électronique.

  • Membranes composées de polyéthersulfone, elles ont l’avantage d’un débit très rapide et présentent une bonne résistance aux produits chimiques. Particulièrement adaptées à un usage biologique et clinique, elles s’avèrent très efficaces pour les solutions pharmaceutiques (drogues notamment) et pour les échantillons de nature visqueuse.

  • Hydrophobes, les membranes en polypropylène font preuve d'une excellente compatibilité chimique avec la plupart des solvants organiques mais ne peuvent résister à des températures au-delà de 50˚C. Elles sont recommandées pour la chromatographie ionique.

  • Naturellement hydrophobes, les membranes filtrantes en polytétra-fluoréthylène sont laminées d’une couche de polypropylène (PP) et peuvent être utilisées dans la filtration de l’air ou de gaz ou pour des échantillons chimiquement agressifs ou très acides. Pour la filtration de solutions aqueuses, il conviendra au préalable d’imbiber avec un solvant adapté...

  • Les membranes filtrantes en RC sont hydrophiles et offrent une grande résistance chimique à la plupart des solvants. Elles sont très pratiques pour la filtration des solvants. 

Résultats 1 - 9 sur 9.